Du Coin de la Page N°10 - Septembre 2019

Le mot du président

Chers amis des livres,

Septembre, c’est la rentrée.

En librairie elle a plusieurs visages. La rentrée scolaire et universitaire où il faut acquérir les manuels et les lectures des programmes de l’école, du collège, du lycée ou de la fac, et la rentrée littéraire….

«  La Rentrée Littéraire » 2019, c’est plus de 550 titres, il y a donc de quoi contenter tout le monde. Et, pour vous en parler, les libraires de A.LIR ont profité de ces semaines d’été pour lire ces ouvrages avant parution.

 Ils vous invitent à les découvrir en magasin et sur leurs sites et blogs. Mais vous trouverez aussi quelques unes de leurs notes de lectures et coups de cœur, dans la gazette de notre association, «  Du coin de la page », à laquelle nous vous invitons à adhérer gratuitement sur le site www.alir.fr.

Les nouveautés de la rentrée littéraire se découvrent et se dégustent au coin de la rue chez votre libraire indépendant, membre de l’association A.LIR.

Nous vous remercions  vivement pour votre fidélité et votre soutien et vous donnons rendez vous dans nos librairies.

A bientôt au prochain numéro.

D Ehrengarth – Président A.LIR

Le coup de cœur de la librairie A Livre Ouvert

Psychologie de la connerie" sous la direction de Jean-François Marmiona

Editions Sciences Humaines

Vous avez dit "provocateur"?

Pas vraiment un livre de la rentrée, ni un perdreau de l'année, mais quelle pertinence dans l'impertinence.
Jean-François Marmion part à la recherche de la "connerie" sous toutes ses formes. Il n'a pas à chercher trop loin non plus. On a tous un con ou un connard sous la main et en cas de doute on peut toujours se retourner sur soi-même.
On est toujours le connard de quelqu'un et les situations de la vie nous entraînent souvent à le devenir, même occasionnellement, voire pour les plus doués de façon permanente.
Une fois ce prémisse posé le directeur de cet ouvrage essentiel part à la rencontre des plus grands esprits ayant sondé jusqu'aux abîmes de l'âme humaine et donc de sa connerie. Boris Cyrulnik, Tobie Nathan, Antonio Damasio et bien d'autres se passent le relais pour tenter de comprendre le phénomène le plus ancien de l'humanité : qu'est ce qui nous fait "dévisser", au hasard d'une contrariété, d'un stress ou parfois inopinément, vers des profondeurs insondables de connerie?
Point de réponses simplistes et c'est tant mieux. Parce que souvent le "connard" qui sommeille en chacun de nous, nous pousse à des actions totalement contre productives, voire quasiment suicidaires.
Tel "brave gars" se transforme en chauffard invétéré ou tel esprit supérieur se comporte soudain comme un crétin décérébré.
Sous des dehors légers, Jean-François Marmion livre ici un travail de la plus haute exigence et tenue.
J'en ai fait mon livre de chevet, pas que j'oublie...

Willy

Librairie A Livre Ouvert - 4 rue du Marché aux Poissons - 67160 Wissembourg

Psychologie

Le coup de cœur de la librairie Parenthèse

Où bat le coeur du monde de Philippe Hayat

Calmann Lévy

Une histoire magnifique où se mêlent l'amour maternel et le courage du désespoir et qui nous emporte au rythme du jazz...

À Tunis dans les années trente, Darius Zaken est frappé de mutisme après la disparition brutale de son père. Élevé par sa mère Stella qui le destine aux plus hautes études et sacrifie tout à cette ambition, il lutte pour se montrer à la hauteur. Mais le swing d’une clarinette vient contredire la volonté maternelle. Darius se découvre un don irrésistible pour cet instrument qui lui redonne voix. Une autre vie s’offre à lui, plus vive et plus intense.
De la Tunisie française aux plus grandes scènes du monde, en passant par l’Europe de la Libération et l’Amérique ségrégationniste, cette fresque est
un magnifique roman d’initiation et d’émancipation, mené au rythme étourdissant du jazz.

Claudia

Librairie La Parenthèse - 63 rue Boecklin - 67000 Strasbourg

Ou bat le coeur

Le coup de cœur de la librairie Pleine Page

Mécanique de la chute de Seth Greenland

Editions Liana Levi

Si l'on met de coté quelques soucis familiaux, Jay Gladstone, magnat à la tête d'un considérable empire immobilier new yorkais, et propriétaire d'une célèbre équipe de basket, pouvait s'estimer  plutôt chanceux. C'est sans compter sur un meurtre raciste dans sa ville, et un accident l'impliquant dans de très fâcheuses conditions qui vont mettre en marche l'impitoyable machine à broyer les humains américaine, et qui aura raison de son empire, comme la tempête d'un château de sable.

Fabrice

Librairie Pleine Page - 13 rue Sainte Barbe - 67600 Sélestat

Mecanique

Le coup de cœur de la librairie Quai des Brumes

Opus 77 d'Alexis Ragougneau

Editions Viviane Hamy

Entrez dans la danse de la famille Claessens !
Sous la baguette du Maestro Alexis Ragougneau, ce sont cinq figures de l'artiste qui prennent vie sous nos yeux.
D'abord le père, en commandeur, ex-pianiste virtuose devenu chef d'orchestre de renom et tyran domestique. C'est lui qu'on enterre au début du roman.
Yaël, la mère, en cantatrice cantonnée au foyer.
David, le fils, choisissant la voie du violon avant de se taire.
Ariane, pianiste virtuose auréolée de gloire et narratrice d'un jour.
Sans oublier le mystérieux Krikorian, violoniste sans âge.
Difficile d'écrire sur ce roman qui joue volontiers des brisures, de l'attente et de l'urgence pour lui donner une ampleur magistrale. L'ouverture du roman est l'une des plus belles ouvertures qui soit...En vrai ouverture musicale, elle contient la puissance du roman à venir et esquisse les thèmes qui seront développés : les fragilités de l'artiste, la puissance dévoratice de la musique, les corps qui lâchent et la peur au ventre, l'exigence du père / des paires...

Sébastien

Llibrairie Quai des Brumes - 120 Grand Rue - 67000 Strasbourg

Opus 77

Le coup de cœur de la librairie Ehrengarth

Une partie de badminton d'Olivier Adam

Flammarion

Paul LERNER, n’est plus l’auteur à succès qu’il a été, ces derniers livres se sont mal vendus.

Paul a du quitter Paris  avec sa famille pour une petite maison en Bretagne où il obtient un poste de journaliste au sein d’un hebdomadaire local « L’émeraude ».

Les petits évènements du coin, les inaugurations et les manifestations sportives sont le lot quotidien, mais deux affaires un peu plus marquantes vont lui permettre la rédaction d’articles qui marqueront le paysage. Le camping local doit disparaître au profit d’un complexe hôtelier de standing et le centre d’hébergement des migrants est  saccagé et des migrants agressés.

Mais la vie de Paul est aussi bousculée personnellement et familialement. Sa fille adolescente regrette la vie parisienne et ne parvient pas à accepter son nouveau lycée, le fils ne pense qu’au surf sur la plage voisine et sa femme semble avoir une relation secrète.

Pour compliquer les choses, Paul est suivi, puis abordé, par une femme qui prétend être sa demi-sœur, la fille de la maîtresse de son père décédé.

Paul accumule les ennuis et court à droite et à gauche, c’est la loi de l’emmerdement maximum…

« Une partie de badminton » le nouveau roman d’olivier ADAM, reprend certains  ressorts de ses romans précédents, mélange de fiction et de réalité animé par un double de l’auteur.

Mais, Olivier ADAM nous propose surtout une histoire contemporaine dans laquelle  les personnages, malgré leurs vies en société et une bonne dose d’humour et de dérision, sont autant de solitudes côte à côte…

Dominique

Librairie Ehrengarth - 14 route du Polygone - 67100 Strasbourg

Badminton

Le coup de cœur de la librairie Bisey

Soif d'​Amélie Nothomb

Albin Michel

S'attaquer à la Passion du Christ et faire parler Jésus à la première personne : il n'y avait que la romancière belge Amélie Nothomb pour se lancer dans un tel projet et, c'est très simple, nous touchons là à l'excellence.

Voici un roman très audacieux, fou, d'une extrême intelligence, où - loin des dogmes traditionnels - philosophie, finesse, réflexion côtoient le sublime !

 

Librairie Bisey35 place de la Réunion - 68100 Mulhouse

Nothomb

Le feuilleton des écrivains de l'association Littér'Al

Episode N°9 par Véronique Cohu

- Dois-je faire les présentations ?

Gorby avait dit cela dans un français impeccable. Je le regardais, abasourdi. Tendant le bras, je bredouillais :

- Elle, ce n’est pas la peine ! Rien qu’au crissement de ses bas, je la reconnaîtrais n’importe où, au milieu de n’importe qui !

La belle Melanya, souriante, écrasa soigneusement son cigare dans un cendrier placé sur la table basse qui marquait la frontière entre elle et moi. J’avais envie de lui sauter dessus pour lui demander des explications. A peine avais-je esquissé le début d’un élan qu’un des deux sbires qui l’entouraient me plaqua contre le mur, sa main écrasant douloureusement ma pomme d’Adam. Je sentais sa force herculéenne, prête à me broyer. Il articula lentement :

- Toi te taire. Toi, bouger, pas.

Je le regardai dans les yeux, histoire d’engager une conversation qui pourrait peut-être nous mener vers une chaleureuse amitié. On peut rêver, non ? Ce que je vis me glaça le sang. Les orbites étaient vides. Il n’avait pas de sourcils non plus. La peau était bizarre. J’entendis un léger déclic dans son bras. Il relâcha légèrement son étreinte. Ils éclatèrent tous de rire. Sauf mon bourreau.

- Cher Xavier, que pensez-vous de notre humanoïde ? Bon, il manque encore quelques détails mais il nous obéit au doigt et... à l’œil ! Son frère jumeau que vous voyez là sait même danser le gangnam style !

Melanya s’amusait comme une folle. Gorby aussi, qui lui envoya un baiser à travers la pièce. A ce moment là, je choisis de l’ouvrir. Je me demande encore si ce fut une bonne idée.

- Vous êtes touchants, les deux amoureux, entourés de vos soldats de plomb. Mais qu’avez-vous fait d’Athanase, bande de dégénérés ?

Cohu 1Véronique Cohu