Du Coin de la Page N°9 - Juillet/Août 2019

Le mot du président

Chers amis des livres,

Chers amis de la Librairie indépendante,

C’est l’Eté et nous ne pensons tous qu’à prendre un peu de repos, c’est pourquoi le numéro de juillet du « coin de la page » sera un numéro juillet/août, mais aussi du plaisir et de l’amusement. Alors nous avons pensé que nous pourrions jouer ensemble.

Chaque libraire indépendant de A.LIR propose à ses clients une sélection de livres pour les vacances. Ils sont de toutes sortes, grand format ou poche, roman ou essai, BD, album et roman jeunesse. Et leur point commun le plus évident est qu’ils ont tous un titre. Alors jouons avec ces titres. Nous vous invitons à les réutiliser dans une phrase en les détournant vers un sens différent, drôle ou absurde, décalé ou coquin pour gagner des bons d’achats à valoir chez votre libraire A.LIR. Vous trouverez tous les détails sur notre site.

Mais l’Eté annonce aussi la rentrée de septembre.

La rentrée scolaire, vous fait peur, n’ayez crainte, nous sommes là pour vous aider, déposez vos listes, votre libraire s’en occupera.

La rentrée littéraire arrive aussi, avec plus de 500 nouveaux titres, nous serons prêts à vous les montrer, à vous les raconter, à vous les conseiller, nous passerons l’Eté à tout lire, ….ou presque …

En attendant, réservez vos billets, faîtes réviser votre voiture, préparez vos valises et n’oubliez pas de passer chez votre libraire indépendant pour vos lectures, votre guide de voyage et les livres pour les enfants.

Nous vous remercions  vivement pour votre fidélité et votre soutien et vous donnons rendez vous dans nos librairies.

A bientôt au prochain numéro

D Ehrengarth – Président A.LIR

Bandeau site 3

Le coup de cœur de la librairie A Livre Ouvert

La vie contrariée de Louise de Corinne Royer

Editions Babel

"Si les jours viennent où les exigences de l'Etat français sont inacceptables, souvenez-vous qu'il vaut mieux obéir à Dieu qu'aux hommes" André Trocmé

Du haut de ses 17 ans Louise est aux prises avec les horreurs de la guerre mais aussi avec ses désirs. Le Chambon sur Lignon abrite depuis les débuts de la seconde guerre mondiale des dizaines, puis des centaines de réfugiés. Un grand nombre d'entre eux sont des enfants juifs que les habitants de "la colline aux mille enfants" protègent de la déportation par le gouvernement de Vichy et/ou de la Gestapo. Sous la houlette du pasteur André Trocmé et de sa femme Magda les habitants de la région, dont Louise, prennent tous les risques pour sauver leurs protégés. Mais Louise, jeune fille en fleur, n'est pas insensible aux charmes du beau Franz, un des soldats de l'armée d'occupation. Même s'il fait partie des "Ogres", il n'en reste pas moins un homme.
70 ans plus tard un américain vient à la recherche de cette Louise qui serait sa grand-mère. Qu'y a-t-il de vrai dans la légende familiale? Quelle rôle Louise a-t-elle joué aux côtés des résistants et notamment de Virginia Hall cette autre américaine qui a été au cœur des réseaux clandestins?

Allant et venant entre le passé et le présent, entre faits historiques et fiction, Corinne Royer, donne sa version de ce moment unique qu'a été la résistance de toute une région à la barbarie. Loin de tout angélisme ou de toute simplification réductrice elle sonde toute la complexité des relations humaines et ce temps si particuliers où une jeune fille s'essaye à être femme.
Il en sort un vibrant hommage au couple Trocmé et à tous ceux qui ont donné la priorité à l'humain là où l'inhumain régnait en maître.
Une lecture plus qu'utile en cette période troublée où les valeurs communément admises sont de plus en plus remises en cause

Willy

Librairie A Livre Ouvert - 4 rue du Marché aux Poissons - 67160 Wissembourg

La vie contrariee de louise

Le coup de cœur de la librairie Pleine Page

Dernier arrêt avant l'automne de René Fregni

Gallimard

En habitué des marges et des fuites, notre personnage a trouvé l'emploi idéal : il est chargé de la garde et de l'entretien d'un vieux monastère inhabité, perdu dans les collines provençales. Tranquillité et isolement garantis, ainsi qu'un petit revenu, notre héros n'en demandait pas plus. Mais c'est sans compter sur la découverte d'une chaussure dans le champ à coté, et au bout de la chaussure : un corps enterré.. Gros ennuis garantis également .. mais tous comptes faits, comme à chaque fois avec René Frégni, un magnifique roman sur l'amitié, sur fond de lumières d'une Provence crépusculaire et hivernale .

Fabrice

Librairie Pleine Page - 13 rue Sainte Barbe - 67600 Sélestat

Dernier arret avant l automne

Les coups de cœur de la librairie Chapitre 8

Par delà nos corps Bérangère Cournut

Edition Le Tripode

Une femme répond à une lettre reçue 25 ans plus tôt. Son destinataire, un artiste allemand rencontré avant la Première Guerre Mondiale, ne saura jamais à quel point sa lettre a porté cette femme toute sa vie pour en affronter les vicissitudes et en célébrer les petits bonheurs.

Un livre lumineux et délicat qui enchantera vos journées.

Bérangère Cournut nous a déjà charmées en 2017 avec « Née contente à Oraibi » et nous serons ravies de vous faire découvrir son prochain roman « De pierre et d'os » à paraître le 29 août.

 

Par dela nos corps

Der Schrei Le loup migrant de Patrice Seiler

Editions Kidikunst

"Attention ! Ich komme...

Je suis tout poilu, j'ai les dents pointues" Vous aurez tous reconnu le Loup !

Mais dans cette histoire, le voilà bien embêté : tous les habitants ont disparus. Il se trouve obligé de partir à son tour à la recherche d'une nouvelle forêt.

Patrice Seiler mêle habilement collages et peinture, français et allemand, pour nous offrir un conte résolument moderne, qui amusera et fera réfléchir aussi bien les petits que les grands.

À partir de 4 ans

Michèle

Chapitre 8 - 5 rue de Verdun - 67000 Strasbourg

Der schrei le loup migrant 1024x813

Le feuilleton des écrivains de l'association Littér'Al

Episode N°8 par Jocelyn Peyret

Face à moi, courbé comme un roseau pliant au vent violent, se tenait l’homme de la Perestroïka. Il avait pris un sacré coup de vieux, l’ancien apparatchik qui avait vendu son pays au capitalisme privé.

- Veuillez me suivre, nous avons très peu de temps devant nous.

Après la chute du communisme, Gorbatchev avait créé une organisation internationale, la Croix Verte, qui se voulait une énième solution aux problèmes environnementaux et autres changements climatiques inhérents à notre frénésie énergétique.

Je le suivis. Gorby traînait la patte. Il avançait certes, mais à un rythme qui me laissait tout loisir d’admirer le mauvais goût qui avait inspiré la décoration du hall d’entrée. Le silence régnait jusqu’à ce qu’il soit guillotiné par le carillon d’une horloge qui m’apprit que je devrais être à l’apéro, à taper le carton autour d’une bouteille de Pinot Gris frais et gouleyant.

Mon hôte me précéda dans un salon cossu, enveloppé d’un nuage de fumée qu’entretenaient trois Havanes qui empuantissaient l’atmosphère inquiétante de cette rencontre.

Sur la table ronde, en chêne massif, lustrée de frais, des documents, la plupart en anglais et en cyrillique. L’un d’eux retint mon attention. Il s’intitulait : Russian Mafia and energy in the world.

Là, je me souvins d’un adage souvent répété par ma mère, À l’ombre des belles filles poussent les emmerdements. Et Mélanie Muller ne dérogeait pas à la règle, me dis-je tout en découvrant les fumeurs de cigares qui s’étaient levés de leurs fauteuils en cuir noir.

Jocelyn peyretJocelyn Peyret