Du Coin de la Page N°6 - Avril 2019

Le mot du président

Chers amis des livres,

Chers amis de la Librairie indépendante,

Ah qu’il est bon de fêter les livres, et d’avantage encore en avril, le mois de la Sant Jordi, la fête internationale de la librairie indépendante et du droit d’auteur.

Mais qu’est ce donc que la Sant Jordi ?

L’histoire nous vient de Barcelone en Catalogne et remonte au Moyen Age…

La légende veut que le preux chevalier Jordi, Georges en catalan, venant au secours de sa princesse, par son épée tua le dragon. Du sang de celui-ci poussa un magnifique rosier couvert de fleurs rouges. Cette histoire se confond avec celle de Saint Georges mais sa célébration perpétue une très belle tradition qui veut que l’on offre des roses et particulièrement, que les filles offrent des roses aux garçons et les garçons offrent des livres aux filles….Cette fête, partie de Catalogne, s’est répandue dans le monde entier, tous les libraires indépendants la célèbrent et l’Unesco l’a inscrite dans le calendrier officiel en y ajoutant la journée internationale du droit d’auteur.

 Cette année nous célèbrerons cet évènement le samedi 27 avril, en proposant à nos clients, soit un magnifique livre spécialement conçu et imprimé pour l’occasion, consacré à Paul Eluard, soit une belle rose….

Laissez-vous emporter par cette fête et, avec nous, venez célébrer les livres, leurs auteurs et toutes les librairies indépendantes, garantes de la diversité, de la création et des savoirs ….

Nous vous remercions  vivement pour votre fidélité et votre soutien et vous donnons rendez vous dans nos librairies pour toutes vos lectures.

A bientôt au prochain numéro.

D Ehrengarth – Président A.LIR

Le coup de cœur de la librairie A Livre Ouvert

Un automne à Kyôto de Corinne Atlan

Albin Michel

Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes...

Kyôto, la ville des temples, l'ancienne cité impériale recèle autant de trésors inestimables que de touristes qui s'y pressent. Corinne Atlan, traductrice de son état (Murakami entre autres...) en explore les trésors et nous livre un récit tout en retenue et en nuances. Certes il y a la beauté de ces temples, de ces jardins centenaires qui perpétuent les traditions pluriséculaires du Japon. Certes il y a cet "esprit Zen" qui semble flotter sur la ville et la protéger de son aura, mais...
Mais il y a aussi le Japon "Moderne", celui qui a intégré tous les codes du libéralisme et même du néolibéralisme, celui qui accepte et compose avec Fukushima alors que les ombres d'Hiroshima et de Nagasaki continuent de planer sur un pays marqué à jamais par l'apocalypse nucléaire. Un Japon qui n'aurait pas tiré les leçons du passé, ou qui les aurait sacrifiées sur l'autel de la consommation.
Sans faux semblants, sans interdits, Corinne Atlan invite le lecteur à une découverte que les japonais ne permettraient pas. Elle peut grâce à sa connaissance de la langue, de la culture et de ses relations tenter d'atteindre à une "vérité" sur la ville et par là sur le pays. 
Et si en s'ouvrant sur l'occident le Japon avait perdu une partie de son âme? Non pas qu'il faille pleurer un passé idéal, mais qu'à force de se couper de ses racines et de marchandiser la ville, celle-ci soit devenue une espèce de "Disneyland" de la zénitude.
Corinne Atlan relativise le propos en menant le lecteur dans ces temples "oubliés", "hors circuit touristiques" ou subsiste une forme "d'authenticité".
Une invitation à sortir des sentiers battus pour sentir la pulsation et l'âme d'une ville.

Willy

Librairie A Livre Ouvert - 4 rue du Marché aux Poissons - 67160 Wissembourg

Un automne a kyoto

Le coup de cœur de la librairie Parenthèse

La tarte aux cornichons sauvages d'Antonin Louchard

Seuil Jeunesse

Tous les jours notre petit lapin favori demande à la boulangère si elle a de la tarte aux cornichons sauvages. Tous les jours la réponse est négative, jusqu'à ce que , exaspérée par l'entêtement du petit lapin, la boulangère exauce son vœu...

La fin est hilarante ! Comme dans "La Piscine" ou "les Bottes", Antonin Louchard met en scène de manière très drôle les petits travers de notre jeune lapin.

Claudia

Librairie La Parenthèse - 63 rue Boecklin - 67000 Strasbourg

La tarte aux cornichons

Le coup de cœur de la librairie Ehrengarth

Jour couché d'Emilio Sciarrino

Le Rouergue

Marco était thésard, il est venu d’Italie à Paris pour étudier et préparer un doctorat,

Le sujet : «  les animaux dans la littérature du XX° siècle »…..

Dorénavant Marco est docteur, il est toujours avec Marie et se sent très bien, mais il va falloir s’installer et trouver du boulot. Et la situation se complique. Il cherche des petits boulots, il est  un peu assistant universitaire, mais il n’y a absolument aucun poste à la hauteur de son diplôme et  de ses ambitions. Marco s’installe en colocation avec Jean, un professionnel du vivre sans travailler, joueur en ligne, dénicheur de combines…

Par ailleurs, un mouvement inédit de protestation voit le jour à Paris «  Jour couché ».

Les « manifestants » se couchent sur les trottoirs et les places sans bouger  mais surtout sans revendications. La presse couvre l’évènement, les gouvernants s’interrogent, les politiques et les intellectuels tentent de comprendre, mais sont mal accueillis par les «  couchés ».

Marie qui a pourtant un joli projet de Start Up, rejoint le mouvement…

Marco préférerait se coucher avec elle mais, évidemment, pas dans la rue….

« Jour couché » une histoire touchante, drôle et émouvante, mais qui met le doigt sur les difficultés que connaissent beaucoup de jeunes diplômés, déclassés, surclassés, formés hors perspectives d’avenir. « Jour Couché » un vrai questionnement sociétal et un joli texte à découvrir avec plaisir.

Dominique

Librairie Ehrengarth - 14 route du Polygone - 67100 Strasbourg

9782812617461

Le coup de cœur de la librairie Chapitre 8

Toutes les planètes que nous croisons sont mortes de Vincent Raynaud
L'Iconoclaste

Avec Toutes les planètes que nous croisons sont mortes, Vincent Raynaud troque sa casquette d'éditeur et traducteur de l'italien chez Gallimard pour celle de l'écrivain... et ça décoiffe ! Dans ce premier roman au style percutant, il nous fait partager les émois, les galères et les succès de Tristan Lavarini qui va se jeter corps et âme dans l'aventure du rock indépendant avec son groupe « La Monstrueuse Parade ». Il va découvrir les rouages et les compromissions de l'industrie du disque et de ses mutations.

Un livre à lire en écoutant John Cale, David Bowie, The Cure, Radiohead, Daftpunk,...

Chapitre 8 - 5 rue de Verdun - 67000 Strasbourg

Toutes les plane tes

Le coup de cœur de la librairie Pleine Page

Whitesand de Lionel Saläun

Actes Sud

On a beau se dire que, avec sa vieille Mustang verte cabossée et en panne, ses allures de citadin sans le sou et ses belles manières de causeur, le jeune Ray Harper ne va pas s'attirer que des amis dans cette petite ville perdue du Mississipi, Huntsville ; mais, au début des années 70, l'histoire du racisme blanc, souvent tragique, n'est pas si lointaine, et une mémoire douloureuse et silencieuse hante encore l'esprit de ses habitants, et du domaine de Whitesand.

Pas facile pour le Shérif Floyd, tombé amoureux de cette région, de ses rivières et de son histoire, de saisir les liens du nouvel arrivant avec sa petite ville. Un roman de virtuose sur une certaine Amérique, au tournant de son histoire.

Fabrice

Librairie Pleine Page - 13 rue Sainte Barbe - 67600 Sélestat

9782330118365

Le feuilleton des écrivains de l'association Littér'Al

Episode N°5 par Gérard Freitag 

L’enveloppe avec mes gages d’avance, le bouquin d’Athanase se trouvaient maintenant l’un à côté de l’autre : l’argent que l’on te donne pour te mêler de ça. C’était cela qui était dit.

Mais pour quel rôle ?

Peu d’indices, mais un drôle d’assemblage ! Une cliente, à coup sûr, plus à son aise en vamp espionne qu’en avocate experte ; une vieille connaissance qui était tout sauf un enfant de chœur. Et disparue sans crier gare, mais pas pour tous sans doute.

Ce n’était rien de bon que me voulait toute cette panoplie de coups fourrés.

Mais Le Cannibale de Bâle, c’était une surenchère ! Un titre pareil et son histoire y afférente imaginable, fallait les avoir trouvés !

À moins que… ?

L’idée de tout à l’heure !

Si le thriller sur-dosé et de mauvais goût ne s’en donnait que l’air ? Et caché, distillé dans ses pages, un autre texte, encore moins avouable mais du coup plus subtil ! Une trace, une piste dans un livre alibi ! Quelque chose qu’on ne peut dire qu’en le tenant caché…

Je pris le livre en main, donnai de l’air à sa liasse de feuillets.

Ça ne sentait pas bon ! Son travail de fouille-merde, avec ou sans son assentiment, il l’avait fait cette fois comme il faut, l’Athanase !

Et qu’est ce qu’elle disait sa première phrase ? « Quand un type disparaît, faut pas le chercher trop. » C’était écrit là ! En toutes lettres.

Or on l’avait vu où la dernière fois ? Au lancement du bouquin à la librairie Bords de l’Ill.

Et je me dis en reposant le livre :

« Du coup, Sherlock, t’as bien trouvé ce qu’il te faut ? »

Gerard freitag

Gérard Freitag